Diego

Crédit photo : Andreas Trepte, http://www.photo-natur.de

Staffordshire, 16/08/2013.

De drôles d’animaux ces humains tout de même ! Ils passent leur temps les pieds dans l’eau sans qu’on sache pourquoi. Ils ne pêchent rien. Ils n’ont même pas l’air d’essayer … Leurs petits font des tas de sable et jouent avec des cailloux qui rebondissent. Je dois reconnaître qu’ils ont de sacrés beaux nids, et qu’ils mangent des trucs sympa. Le mieux, c’est qu’ils en jettent plein : une aubaine pour nous, les goélands. Roberto adore leur piquer leur glace en plein vol. J’avoue que c’est assez poilant de voir leur mine déconfite et leurs cris de singes plus ou moins évolués. J’en profite souvent pour ramasser les miettes. Mais je ne suis pas sûr que ce soit très prudent. Sous leurs dehors gentiment ridicules, ils peuvent être très dangereux. J’en ai parfois vu se battre et ils n’ont rien à envier à une volée de palmipèdes affamés. Je survole souvent leurs bateaux de pêche : s’ils sont capables de tuer tant de poissons en si peu de temps, je ne préfère pas imaginer ce qu’ils pourraient faire de quelques goélands inopportuns…

Je suis donc partisan d’une cohabitation intelligente. Après tout, nous profitons assez largement de leur présence. Nous serions certainement beaucoup moins prospères sans eux. Roberto, lui, il pense que, moins nous avons affaire à eux, mieux nous nous portons… ce qui ne l’empêche pas de passer son temps à les défier ! Un drôle d’oiseau, ce Roberto.

Mais, moi, je sais qu’il en existe de bons. Comme Martin, le petit garçon de la villa Beaurivage, et sa petite sœur Emma. Au mois de juin, j’avais pris l’habitude de me percher au sommet de la tourelle qui décore l’angle gauche de la maison. J’adore ces vieilles villas : c’est plein de pointes, de pics, de recoins et d’encorbellements accueillants pour un oiseau en vadrouille. L’architecture moderne, quel ennui… L’autre jour j’ai glissé sur un toit en acier chromé, j’ai bien cru me casser une aile…

Bref. Le petit Martin a remarqué ma présence. D’habitude quand les hommes voient un de mes congénères, ils sont au mieux amusés – le goéland sur la tête de la Reine Victoria fait une fort amusante photo – au pire hostiles. Quant à faire la différence entre un goéland et un autre, il n’y a que les ornithologues fous pour y parvenir. Martin, lui, me reconnaissait, je le sais. Il me saluait chaque jour. Au fur et à mesure des semaines, nous avons pris l’habitude de nous promener ensemble. Je suivais de loin ses itinéraires sur le plage et dans les collines du front de mer. Il me faisait signe de temps à autre et cherchait parfois en moi un confident discret. Il était souvent préoccupé d’histoires incompréhensibles, parties de billes et équipes de cricket.

Un midi, la famille pique-niquait sur les hauteurs lorsque la petite Emma est partie en promenade sans que les autres s’en rendent compte. Perché sur un poteau, je suis le seul à l’avoir vue. Elle se dirigeait vers la route principale où les voitures roulent plus vite qu’un aigle qui descend en piqué. J’ai crié. J’ai hurlé. Je me suis approché de la nappe de pique-nique et j’ai fait le plus de bruit possible. Les parents de Martin on pris peur. Ils ont cru que je voulais leur voler leur repas et ils ont essayé de me chasser. Mais Martin, lui, a compris. Il m’a suivi et a arrêté sa sœur à quelques centimètres de la route.

Quand les parents ont compris ce qui avait failli arriver, ils ont vite oublié l’encombrant oiseau qui avait interrompu leur repas. Pas Martin. Depuis lors, il me dépose chaque soir des petits cadeaux. Il teste mes goûts : je reçois de plus en plus de jambon et de moins en moins de cacahouètes. Je l’ai vu me montrer à Emma et je sais que, bientôt, j’aurai deux amis humains.

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s